BTS Maintenance des Systèmes option A systèmes de production
2 ans en apprentissage | RNCP20684

En fonction de la taille et de l’organisation de l’entreprise industrielle, le titulaire du BTS prend en charge l’organisation des interventions et le dialogue avec les intervenants extérieurs. Il intervient notamment sur les installations qu’elles soient regroupées sur même site ou qu’elles soient réparties sur un territoire.

Sa maîtrise du fonctionnement et de la constitution des systèmes de production en font un interlocuteur privilégié tant pour les opérateurs que pour les décideurs.

Le technicien supérieur assure les missions variées de dépannage, de mise en service et de conduite d’installation. Il intervient sur des systèmes associant des technologies très diverses en mobilisant un ensemble étendu de connaissances, notamment celles liées aux lois et principes scientifiques.

Lors du dépannage, il doit développer fortement l’analyse pour déterminer l’origine du problème. Sur les petites installations, il est amené à conseiller le client sur des solutions adaptées en établissant alors un devis des travaux à réaliser. Lors de la conduite ou de la mise en service, il a pour mission d’optimiser les réglages.

Le technicien de maintenance est un des principaux acteurs de la mise en œuvre de la politique globale de prévention de l’entreprise. Dans toutes les activités professionnelles induites par le métier, il sera amené à participer, à son niveau, à l’analyse des risques professionnels en appréhendant les dangers pour sa santé et sa sécurité ainsi que pour celles des autres, tout en préservant les biens. Ces contributions seront consignées et permettront la mise à jour du document unique il sera également amené à mettre en œuvre les principes généraux de prévention des risques professionnels et de secours aux personnes.

Public cible & Prérequis

  • Jeune de moins de 30 ans
  • Salarié
  • Salarié en reconversion
  • Demandeur d’emploi

Titulaire d’un des critères :

BAC STI Génie mécanique opt.B ou STI Génie électrotechnique ou STI Génie mécanique générale ou BAC S ou BAC PRO maintenance automobile ou justifier de 3 ans d’expérience professionnelle dans le secteur d’activité visé.

 

Conditions d’accès

SCOLAIRE : Pré-admission après validation du dossier PARCOURSUP selon les prérequis stipulés sur la plateforme, admission définitive dès signature du contrat d’apprentissage ou de professionnalisation.

SALARIE/DEMANDEUR D’EMPLOI : Après entretien individuel, validation des pré-requis et étude des possibilités de financement.

La formation est accessible tout au long de l’année scolaire sous réserve d’étude du dossier scolaire.

Formation accessibles aux personnes en situation de Handicap après étude personnalisée des aménagements nécessaires.

Formation également accessible en parcours aménagé et/ou allégé pour les titulaires d’un diplôme équivalent dans une autre spécialité.

Durée et cout de la formation *

Formation en contrat d’apprentissage

  • Durée : 2 ans │ 675 heures de formation par an
  • Alternance : 2 sem. en entreprise | 2 sem. en centre de formation
  • Coût : 10810€ pris en charge par l’OPCO. Reste à charge pour l’apprenti : 0€

Durée et alternance indicatives et ajustables en fonction des besoins de l’entreprise et des prérequis de l’apprenant.

Débouchés, métiers, emplois

Secteurs d’activités :

  • les grandes entreprises de production industrielle
  • les Petites et moyennes entreprises (PME) et les Petites et moyennes industries (PMI) de production industrielle
  • les entreprises spécialisées de maintenance du secteur industriel , des sites de production aéronautique, automobile ou navale, de l’industrie chimique, pétrochimique, pharmaceutique ou agro-alimentaire, des sites de production de l’énergie électrique.

Type d’emplois accessibles :

Programme :

Enseignement général
– Mathématiques
– Sciences physiques
– Anglais
– Culture générale et expression
Enseignement technique
– Analyse structurelle et fonctionnelle
– Stratégie, intervention et organisation de la maintenance
– Génie électrique
– Automatisme
– Chaîne d’information
– Santé, Sécurité, Environnement

Moyens pédagogiques et techniques :

Documents pédagogiques, études de cas, travaux pratiques .

Lors de la formation les stagiaires ont accès aux équipements suivants :

– Système de pompage,
– Machine/moteur asynchrone,
– Générateur,
– Machines Ecolcarton, Ecolpresse, Ecolinject,
– Splintermètre,
– Microscopes,
– Déchiqueteuse.

 

Modalités d’évaluation

Les apprentissages sont mesurés par des CCF théoriques et pratiques tout au long du parcours de formation et donnent lieu à la rédaction d’un carnet de suivi.

L’évaluation finale est un examen théorique et pratique réalisé au terme de la deuxième année, elle vise l’obtention du Brevet de Technicien Supérieur.

Chaque bloc de compétence est certifiant et donne lieu à une évaluation et une validation. L’obtention de l’ensemble des blocs permet d’obtenir le Brevet de Technicien Supérieur. 

Indicateurs de réussite :

Nombre de participants 11
Réussites Examen 6
Échecs Examen
2
Abandons en cours de parcours 3
Insertion vie active en sortie de formation 10 IVA / 1 POURSUITE ETUDES

Retrouvez l’ensemble des indicateurs de nos formations sur le site INSERJEUNES

Basé à Sury-le-Comtal, au cœur de la plaine du Forez et d’un bassin d’emploi en adéquation avec les formations qui y sont dispensées, le CFA Sainte-Claire est facilement accessible depuis toute la région Auvergne-Rhone-Alpes grâce à l’important réseau des transports interurbains de la Loire.

Vous suivrez votre formation au cœur de 4500m² de plateaux techniques pour les enseignement professionnels, le CFA dispose également d’un internat de 84 places pouvant accueillir des jeunes venus de toute la France et d’un service de restauration matin-midi-soir de type self et cafétéria.

Modalités de suivi :

Le parcours est basé sur des méthodes pédagogiques centrées sur l’individualisation.

Nous faisons le choix d’une stratégie pédagogique ayant pour objectif de :

  • Individualiser les parcours en proposant à chaque personne un parcours personnalisé,
  • Développer l’autonomie en rendant nos stagiaires acteurs de leurs apprentissages,
  • Développer la culture technologique, en intégrant toutes les composantes, y compris celles en lien avec la sécurité sur le poste de travail,
  • Développer attitudes, méthodes et rigueur professionnelles.
  • Des phases de cours et des études de cas individualisées sont valider se fait par le formateur référent au travers d’un travail collaboratif en petit groupe.
  • Les phases de TP sont évaluées individuellement par le formateur référent qui consigne les résultats dans un portefeuille de compétences.
  • Des temps encadrés sur TD et TP sont également prévus pour préparer le titre
  • Une salle informatique est à disposition pour la constitution du rapport de stage et d’activité en entreprise),nécessaire au passage du BTS

Compétences attestées :

Le technicien de maintenance doit être capable :

– de réaliser les interventions de maintenance corrective et préventive,

– d’analyser le fonctionnement d’un bien,

– d’organiser l’activité de maintenance,

– de concevoir des solutions techniques,

– de communiquer les informations techniques,

– de conduire un bien et d’optimiser son exploitation. 

En outre, le technicien doit maîtriser l’anglais afin de pouvoir communiquer avec les collaborateurs, les clients et les fournisseurs ; écrire des rapports ; comprendre des instructions et se former. 

Par ailleurs, il est également sensibilisé aux enjeux de santé et de sécurité ainsi qu’aux exigences environnementales, de qualité et de prise en compte des coûts.

Cette fiche à été actualisée le 19 novembre 2021