BTS ELEC – ELECTROTECHNIQUE
2 ans en apprentissage | RNCP4497

Le technicien supérieur en électrotechnique exerce ses activités dans l’étude, la mise en œuvre, l’utilisation, la maintenance des équipements électriques qui utilisent aussi bien des courants forts que des courants faibles.

Il intervient dans les secteurs de la production industrielle, du tertiaire, de l’habitat, du transport et de la distribution de l’énergie électrique tels que :

  • Les équipements et le contrôle industriel
  • La production et la transformation de l’énergie
  • Les automatismes et la gestion technique du bâtiment
  • Les automatismes de production industrielle
  • La distribution de l’énergie électrique
  • Les installations électriques des secteurs tertiaires
  • Les équipements publics
  • Le froid industriel, l’agroalimentaire et la grande distribution
  • Les services techniques
  • Les transports (véhicules et infrastructures).

Ces activités nécessitent des connaissances connexes permettant d’accéder à la compréhension des procédés dans les domaines de la mécanique, l’hydraulique, le pneumatique, la thermique, l’électronique, l’informatique industrielle et l’optique.

Public cible & Prérequis

  • Jeune de moins de 30 ans
  • Salarié
  • Salarié en reconversion
  • Demandeur d’emploi

Titulaire d’un des critères :

  • BAC STI option génie électrotechnique.
  • BAC avec expérience professionnelle
  • Avoir 3 ans d’expérience professionnelle dans le domaine ou cas de reconversion

Programme :

  • Culture générale et expression : 3h
  • Anglais : 2h
  • Mathématiques : 4h
  • Construction de structures matérielles appliquée à l’électrotechnique : 3h
  • Sciences appliquées : 9h
  • Essais de système : 6h
  • Génie électrique : 8h

Durée et cout de la formation *

Formation en contrat d’apprentissage

  • Durée : 2 ans │ 675 heures de formation par an
  • Alternance : 2 sem. en entreprise | 2 sem. en centre de formation
  • Cout : Le cout de la formation est fixé et déterminé par FRANCE COMPETENCE et se limite au montant pris en charge par les OPCO.

Durée et alternance indicatives et ajustables en fonction des besoins de l’entreprise et des prérequis de l’apprenant.

Conditions d’accès

Admission après étude du dossier de candidature et entretien, admission définitive dès signature du contrat d’apprentissage ou de professionnalisation

La formation est accessible tout au long de l’année scolaire sous réserve d’étude du dossier scolaire.

Formation accessibles aux personnes en situation de Handicap après étude personnalisée des aménagements nécessaires.

Formation également accessible en parcours aménagé et/ou allégé pour les titulaires d’un diplôme équivalent dans une autre spécialité.

Débouchés, métiers, emplois

Selon les entreprises, le technicien supérieur en électrotechnique est amené à exercer son activité dans différents secteurs tels que :

  • les équipements et le contrôle industriel
  • la production et la transformation de l’énergie
  • les automatismes et la gestion technique du bâtiment
  • les automatismes de production industrielle
  • la distribution de l’énergie électrique
  • les installations électriques des secteurs tertiaires
  • les équipements publics
  • le froid industriel, l’agroalimentaire et la grande distribution
  • les services techniques
  • les transports (véhicules et infrastructures)

Les types d’emplois accessibles sont :

  • Technicien chargé d’étude/Projeteur
  • Technicien méthodes – industrialisation – production de biens
  • Technicien de chantier/Chef d’équipe – Responsable de chantier
  • Technicien d’essais/Chargé d’essais et de mise en service
  • Technico-commercial/Technicien d’agence
  • Chargé de formation ou d’information clients
  • Chargé d’affaires et/ou acheteur
  • Technicien qualité/Responsable assurance qualité
  • Technicien de maintenance et d’entretien
  • Gestionnaire d’une PME/PMI

 

Modalités d’évaluation

Une évaluation préformative est réalisée en amont du parcours. Elle permet l’évaluation des besoins, la vérification des prérequis et l’individualisation et la personnalisation de la formation.

Les apprentissages sont mesurés tout au long du parcours de formation et donnent lieu à la rédaction d’un carnet de compétences.

L’évaluation de la satisfaction est réalisée en fin de parcours.

  • Deux épreuves à caractère professionnel et un Contrôle en cours de formation (CCF) Épreuves écrites ponctuelles dans les domaines généraux, scientifiques et techniques.
  • Deux épreuves à caractère professionnel :
    – Un rapport d’activités qui présente l’entreprise et des études éventuelles réalisées pendant la première année
    – Un projet : Choix avec l’entreprise d’une étude technique avec approbation par une commission de validation inter-académique (réalisation de cette étude en entreprise avec dossier et soutenance orale)
  • Contrôle en cours de formation (CCF) :
  • Anglais
  • Expression et communication
  • Organisation de chantier
  • 3 revues de projets

Chaque bloc de compétence est certifiant et donne lieu à une évaluation et une validation. L’obtention de l’ensemble des blocs permet d’obtenir le Brevet de Technicien Supérieur.

Moyens pédagogiques et techniques :

L’équipe pédagogique est composée de formateurs experts titulaires au minimum d’un BAC+2/+4 et/ou d’une expérience professionnelle d’au moins 5 ans dans le domaine, professionnels du métier, responsable de formation, direction de centre, conseillers alternance, référent handicap, équipe administrative.

L’ensemble de La formation se déroule dans nos 3 ateliers techniques dédiés aux métiers de l’électricité sur une surface totale de 300m².

Un plan de travail par stagiaire sur grille pour appréhender les bases du positionnement et fixations des conduits et appareillages, raccordements des conducteurs aux appareillages et organes de protections.

12 espaces de travail en trois dimensions sont à disposition des apprenants pour finaliser la pose et le raccordement en situation réelle de chantier tertiaire.

9 armoires de câblages sont disponibles pour la partie électricité industrielle. Les outils à main et électroportatifs sont mis à disposition.

Une salle informatique équipée de 14 PC est disponible pour effectuer des recherches technologiques.

Une salle de cours « classique » est également utilisée dès que nécessaire.

Indicateurs de réussite :

  • Réussite année précédente | 1ère session en 2020, pas d’antériorité. NC% NC%
  • Poursuite d’études| 1ère session en 2020, pas d’antériorité. NC% NC%
  • Insertion dans la vie active | 1ère session en 2020, pas d’antériorité. NC% NC%
  • Rupture de parcours | 1ère session en 2020, pas d’antériorité. NC% NC%

Selon les entreprises, le technicien supérieur en électrotechnique est amené à exercer son activité dans différents secteurs tels que :

  • les équipements et le contrôle industriel
  • la production et la transformation de l’énergie
  • les automatismes et la gestion technique du bâtiment
  • les automatismes de production industrielle
  • la distribution de l’énergie électrique
  • les installations électriques des secteurs tertiaires
  • les équipements publics
  • le froid industriel, l’agroalimentaire et la grande distribution
  • les services techniques
  • les transports (véhicules et infrastructures)

Les types d’emplois accessibles sont :

  • Technicien chargé d’étude/Projeteur
  • Technicien méthodes – industrialisation – production de biens
  • Technicien de chantier/Chef d’équipe – Responsable de chantier
  • Technicien d’essais/Chargé d’essais et de mise en service
  • Technico-commercial/Technicien d’agence
  • Chargé de formation ou d’information clients
  • Chargé d’affaires et/ou acheteur
  • Technicien qualité/Responsable assurance qualité
  • Technicien de maintenance et d’entretien
  • Gestionnaire d’une PME/PMI

 

Modalités de suivi :

Le parcours est basé sur des méthodes pédagogiques centrées sur l’individualisation.

Nous faisons le choix d’une stratégie pédagogique ayant pour objectif de :

  • Individualiser les parcours en proposant à chaque personne un parcours personnalisé,
  • Développer l’autonomie en rendant nos stagiaires acteurs de leurs apprentissages,
  • Développer la culture technologique, en intégrant toutes les composantes, y compris celles en lien avec la sécurité sur le poste de travail,
  • Développer attitudes, méthodes et rigueur professionnelles.
  • Des phases de cours et des études de cas individualisées sont valider se fait par le formateur référent au travers d’un travail collaboratif en petit groupe.
  • Les phases de TP sont évaluées individuellement par le formateur référent qui consigne les résultats dans un portefeuille de compétences.
  • Des temps encadrés sur TD et TP sont également prévus pour préparer le titre
  • Une salle informatique est à disposition pour la constitution du rapport de stage et d’activité en entreprise),nécessaire au passage du BTS ELEC.

Blocs de compétences :

N° et intitulé du bloc Liste de compétences Modalités d’évaluation
RNCP4497BC01

Etude d’un système technique industriel : pré étude et modélisation

– Choisir et justifier une solution technique (modélisation et dimensionnement)

RNCP4497BC02

Etude d’un système technique industriel : conception et industrialisation

– Analyser un dossier
– Concevoir une solution technique (choix de solutions technologiques)

RNCP4497BC03

Projet technique industriel : présentation du projet

– Interpréter la demande du client
– Faire un diagnostic
– Participer à une conduite de projet (objectifs et contraintes, estimation prévisionnelle des ressources, des coûts et des délais de réalisation, justification des solutions retenues, suivi de la réalisation, animation de l’équipe projet)
– Élaborer les dossiers techniques, de communication, de formation
– Réaliser et mettre en service un ouvrage, un équipement ou un produit

RNCP4497BC04

Organisation de chantier

– Concevoir une procédure
– Déterminer et planifier les différentes tâches  de réalisation et/ou  maintenance
– Intervenir sur une installation
– Contrôler la conformité d’un produit
– Exercer une responsabilité hiérarchique

RNCP4497BC05

Rapport de stage de technicien en entreprise

– Rédiger un document de synthèse
– Communiquer de façon adaptée à la situation

RNCP4497BC06

Culture générale et expression

Appréhender et réaliser un message écrit
– Respecter les contraintes de la langue écrite
– Synthétiser des informations : fidélité à la signification des documents, exactitude et précision dans leur compréhension et leur mise en relation, pertinence des choix opérés en fonction du problème posé et de la problématique, cohérence de la production
– Répondre de façon argumentée à une question posée en relation avec les documents proposés en lecture
Communiquer oralement
– S’adapter à la situation : maîtrise des contraintes de temps, de lieu, d’objectifs et d’adaptation au destinataire, choix des moyens d’expression appropriés, prise en compte de l’attitude et des questions du ou des interlocuteurs
– Organiser un message oral : respect du sujet, structure interne du message

RNCP4497BC07

Langue vivante étrangère

– Compréhension de l’oral (niveau B2 du CECRL)
– Production et interaction orales (niveau B2 du CECRL)

RNCP4497BC08

Mathématiques

– employer des sources d’information,
– trouver une stratégie adaptée à un problème donné,
– mettre en œuvre une stratégie
– communiquer par écrit, voire oralement.
– Modules traités : nombres complexes, suites numériques, calcul différentiel et intégral, séries numériques, séries de Fourier, Transformation de Laplace, Calcul des probabilités

 

Cette fiche à été actualisée le 26 mai 2021